L’Ayurveda et les plantes

(article publié dans le guide de médecines orientales)

L’Ayurvéda (et le bon sens) nous apprennent à respecter nos racines. Nous savons que le processus de la bonne digestion est basé, entre autres, sur les enzymes digestives que nous avons reçues de notre mère et sur nos habitudes alimentaires. C’est donc avec les plantes de chez nous que nous devons, en priorité, nous nourrir et nous soigner,... sans piller les plantes rares des autres pays ou continents.

Exception à cette règle : j’utilise les épices. Cela pourra paraître un peu contradictoire, mais il ne leur existe pas de substitution possible. Si le prix du poivre était aussi élevé que celui de l’or, peu de temps après qu’il ait été introduit en Europe par la République de Venise, c’est bien parce que son aide à la digestion a été vite reconnue. Il en est de même pour bon nombre d’autres épices comme la cardamome, la noix de muscade, le clou de girofle, le cumin, etc. 

Nous avons perdu les connaissances que nos ancêtres possédaient sur les plantes de leur environnement. Ils disposaient d’un système cohérent qui les reliait à leur terroir (je pense aux Celtes, aux chamanes, ...). Aujourdhui, nous devons aller loin pour retrouver un outil cognitif de ce type. Pour ma part, c’est en Inde que je l’ai trouvé : il s’agit de l’Ayurveda (Science de la vie et de la longévité millénaire et qui a été conservée en Inde et aussi au Tibet ainsi qu'en Grèce).

Dans le cadre de cette science millénaire, les plantes agissent pour notre santé par l’intermédiaire de 3 facteurs :

  • Les saveurs des aliments et des plantes : Sucré, Salé, Acide, Piquant, Amer, Astringent.

Chacune de ces saveurs est reliée à deux des éléments constitutifs de la matière que sont :

  • La terre, L’eau, Le feu, L’air, L’éther (espace, quintessence)

Et ces éléments constitutifs de la matière sont eux-mêmes repérables dans la nature aussi bien que chez les personnes, au moyen de :

dix couples d’attributs :

  • Lourd / Léger
  • Froid / Chaud
  • Humide / Sec
  • Emoussé, lent /Tranchant, vif
  • Doux / Rugueux
  • Dense / Fluide
  • Mou / Dur
  • Statique / Mobile
  • Subtil / Grossier
  • Clair, trouble / Obscur, opaque 


Une énergie réchauffante ou rafraîchissante.

  • Réchauffante, elle sera bénéfique à Vata et Kapha
  • Rafraîchissante, elle sera bénéfique à Pitta.


Une qualité spécifique, unique que l’on appelle “Prabhava

Par exemple, la famille des plantes amères est généralement rafraîchissante et particulièrement bénéfique aux personnes de type PITTA, à la saison PITTA. C’est ainsi qu’en Grèce, par exemple, on mange les feuilles d’un légume vert particulièrement amer, cuit à la vapeur, pour accompagner les fritures pendant la saison chaude. 

Pourtant, certaines plantes amères peuvent être exceptionnellemen réchauffantes : c’est leur qualité spécifique qui les rend bénéfiques aux personnes des types VATA et KAPHA et utilisables pendant les saisons froides.


En conclusion :

Les plantes (légumes, céréales ou plantes médicinales) apportent donc des éléments actifs qu’il convient de connaître pour se maintenir en bonne santé. D’autre part, bien sûr, il conviendra de se connaître soi-même, avec l’aide d’un praticien d’Ayurvéda, par exemple. 

En attendant, voici deux propositions pratiques simples : 

La saison hivernale est propice aux coups de froid qui deviennent vite des rhumes si l’immunité n’est pas excellente. Voici quelques recettes ayurvédiques de base qui peuvent vous aider aux premiers frissons, constitution par constitution :

Prévenir le rhume avec l’Ayurvéda : CITRON CHAUD (jus d’un demi citron par tasse) et :

  • Pour dosha Kapha, ajouter : Gingembre frais (1 cm de racine par tasse) ; Clou de girofle ; Miel
  • Pour dosha Pitta en excès, ajouter : Cannelle ; Cumin ; Clou de girofle ; Sucre bio
  • Pour dosha Vata, ajouter : Gingembre frais (1 cm de racine par tasse) ; Cardamome ; Sucre bio


Détente du corps et de l’esprit Auto-massage AVANT un bain chaud, avec :

  • Pour dosha Kapha : friction au gant de crin puis auto-massage à l'huile de moutarde
  • Pour dosha Pitta : huile d’arnica sur base d’huile d’olive ou d’huile d’amandes douces
  • Pour dosha Vata : huile d’arnicaou de lavande sur base d’huile de sésame 
© Brigitte MARTIN 2015